Un tiers des employés flirt avec des collègues… et plus !

Différentes choses sont discutées lors d’un entretien d’embauche : salaire, primes conditions de travail et un véhicule de société par exemple. La probabilité que vous fassiez l’amour avec un(e) collègue, elle, n’est jamais cité… Il est pourtant fréquent que des collègues flirtent et ils vont parfois plus loin selon jobbird.com qui a réalisé une enquête sur les relations au travail.

Du flirt à la relation

Un modeste 8% a avoué déjà avoir flirté avec un(e) collègue. Un plus grand nombre (12%) prétendu avoir eu des activités sexuelles entre collègues, et 15% des interrogés a même eu une relation avec un(e) collègue.

Une frontière entre travail et privé

Selon l’enquête, 65% des interrogés dit ne pas avoir de relations privées au travail. Ils se contentent de relations professionnelles. Mirjam Wiersma coache le flirt et est auteur de deux livres sur le flirt en milieu professionnel, et prétend que le flirt professionnel peut augmenter la productivité. Ceci n’est évidemment pas valable pour le flirt romantique. Créer des relations avec les collègues et clients a de l’influence sur la confiance mutuelle, la question est : où est la limite ?

Une relation c’est bien, le sexe pas.

Les conditions de travial ont beaucoup changé les dernières décennies. Les gens sont plus sociaux et c’est une bonne chose. Mais Wiersma prévient des dangers du sexe au travail : Il crée des problèmes entre collègues, méfiance et des rapports de force indésirables. Elle propose plutôt d’être charmant, et de flirter de façon formelle et sans but romantique.

Il est fort probable que Jobbird.com n’ait pas pris en compte l’industrie pornographique, car les résultats seraient fort différents.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site

*