Trois astuces pour être un bon amant lorsqu’on a un petit pénis

Trois astuces pour être un bon amant lorsqu'on a un petit pénis

La croyance populaire veut que les meilleurs amants sont les mieux dotés par la nature. Cette affirmation s’avère fausse dans la mesure où elle réduit le plaisir sexuel à la seule pénétration vaginale, ce qui est loin d’être le cas.

Certes, la taille du pénis importe pour certaines positions sexuelles mais l’essentiel du plaisir de la femme provient de la capacité de l’homme à la mettre dans de bonnes dispositions. Voici trois astuces pour être un bon amant lorsqu’on a un pénis de petite taille.

Devenez le roi des préliminaires

Si vous êtes un peu «court» sachez faire durer en longueur ce moment d’intimité particulièrement important pour la réussite du rapport sexuel.

Les préliminaires ne nécessitent précisément pas l’intervention de votre pénis, tout au moins pour la plupart d’entre eux. Avant toutes choses, sachez caresser votre partenaire.

La peau est en effet une zone très érogène et souvent négligée par les hommes. Sachez prendre votre temps en découvrant les zones du corps de votre femme qu’elle aime voir stimuler. Il peut s’agir d’endroits assez insolites parfois, comme l’intérieur du genou ou la nuque.

Viennent ensuite les baisers, qui sont en quelques sortes la prolongation naturelle des caresses. Sachez user de votre bouche, de vos lèvres et de votre langue pour augmenter l’excitation de votre partenaire. Encore une fois, écoutez votre femme qui pourra vous guider vers ses endroits de prédilection.

Évitez au maximum (dans un premier temps) les zones trop sensibles comme les seins ou le clitoris. L’idée est de faire monter le désir par une suggestion, plutôt que par un passage à l’acte immédiat.

Ayez confiance en vous!

Un des obstacles majeurs auquel peut se heurter un homme qui a un petit pénis s’appelle le «complexe des vestiaires». Il correspond à un sentiment de gêne voire de honte que rencontrent certains hommes à présenter leur pénis en public, de crainte qu’il ne soit moqué à cause de sa taille.

L’important , lorsque cette situation se présente avec une femme, est de dédramatiser la situation. Il est possible que votre partenaire soit surpris, la première fois, par la taille de votre pénis, mais cela peut aussi (c’est le cas le plus courant), attiser sa curiosité.

N’hésitez pas à en rire avec elle, si besoin, en soulignant que ce sera l’occasion pour votre partenaire de vérifier l’adage selon laquelle «la taille ne compte pas». En insistant sur sa curiosité, en ne montrant pas de gêne, il y a fort à parier que la confiance mutuelle va s’installer et que vous serez prêt à commencer vos rapports plus poussés.

Sachez stimuler les clitoris de votre partenaire

Le clitoris est une zone érogène extrêmement sensible de la femme. Comme c’est une zone externe, le plaisir que ressent la femme ne dépend pas de la taille du pénis de l’homme. C’est l’occasion pour vous de démontrer votre savoir-faire et utiliser votre force: La connaissance du corps de la femme.

Vous pouvez bien entendu commencer par un cunnilingus, en prenant soin de bien respecter les étapes. Puis vous pouvez «jouer» avec le clitoris en passant délicatement votre pénis autour de lui. Cette pratique permet à la femme de sentir votre pénis, de l’accepter et de sentir un plaisir intense au moment de la pénétration.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site

*