La moitié des japonais boude le sexe

Japonais boude le sexe

Les japonais auraient-ils un problème avec le sexe? D’après une étude de l’Association japonaise de planification familiale, près de la moitié des femmes n’ont eu aucun rapport sexuel lors du dernier mois.

Ce phénomène touche également les hommes japonais, qui déclarent à 25% n’être pas «intéressé par le sexe».

Cette situation n’est pas liée au célibat car les couples mariés sont touchés de la même façon.

Pour expliquer cette abstinence volontaire, 23,8% des femmes japonaises expliquent que le fait d’avoir des rapports sexuels est une source d’ennui et 18% invoquent la fatigue.Les hommes sont plus nombreux à justifier leur refus de faire l’amour par les longues journée de travail et déclarent également avoir perdu tout désir sexuel après la naissance de leur premier enfant.

Plus étonnant, la tranche d’âge la plus réfractaire au sexe est la tranche la plus jeune. Ainsi, l’étude montre que 36 % des garçons et 58,5 % des filles âgés de 16 à 19 ans avouent être indifférents au sexe, jusqu’à en éprouver une aversion dans les cas les plus extrêmes.

Dans leur cas, la pression des études est le plus souvent mis en avant pour justifier ce comportement. Cette baisse du désir dans le couple japonais est aussi révélateur d’une profonde crise morale que traverse le Japon depuis la fin des années 90.

Elle est aussi due à une mutation des comportements, avec une remise en cause du modèle patriarcal et traditionnel. Désormais, les femmes revendiquent plus d’indépendance et affichent plus d’ambitions personnelles et professionnelles. Les hommes japonais ont été troublés par cette nouvelle donne familiale et selon les experts, cette remise en cause radicale a considérablement modifié leur rapport au sexe, jusqu’à le nier dans le cas présent.

Les chiffres de l’abstinence sexuelle des japonais affolent les autorités car le pays est confronté à une grave crise démographique. Aujourd’hui le taux de natalité du Japon est un des plus bas du monde avec 1,4 enfants par femme.

La population du pays, avec 126 millions d’habitants, est en baisse constante depuis une décennie. Beaucoup voient dans cette dynamique les prémices d’un effondrement à moyen terme de l’archipel, sous le poids conjugué de sa forte espérance de vie et de son absence de renouvellement des générations.

Il est sans doute grand temps pour les japonais de renouer avec l’érotisme qui a été pendant longtemps une des caractéristiques de sa culture, comme montré dans le film «l’empire des sens».

Il en va de l’avenir de la nation, rien de moins!



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site

*