Kim Holland “lance” le Facebook du sexe

Facebook est un phénomène mondial, et qu’on l’aime ou le déteste, il reste maitre parmi les réseaux sociaux. On peut tout y partager, ce que vous faites, ce que vous avez fait, mais pas qui vous vous tapez et comment… Facebook est une entreprise américaine typique, c’est-à-dire très pudique et craignant tout en relation avec le sexe. Heureusement, une dame au Pays-Bas crée la possibilité de faire l’amour via l’internet : Kim Holland.

Kinkylife.com

Kim fait savoir par son compte LinkedIn qu’elle est occupée avec un Facebook pour le sexe. “Dans quelques semaines nous lancerons l’alternative érotique de Facebook” écrit-elle, et “vous pourrez gagner un peu d’argent supplémentaire en demandant de l’argent aux amis pour vos propres films privés” et même “pour des discussions avec des hommes vous recevrez des crédits, échangeables contre de l’argent sur votre compte bancaire ”.

Social ou commercial?

En plus d’annoncer ceci sur le réseau professionnel LinkedIn, elle nous apprend qu’on peut gagner de l’argent avec Kinkylife. Plus encore, il semblerait que ce soit un élément important du modèle d’affaires. Clips vidéo contre payement, chatter (expressément avec des hommes) contre payement, comprenant très probablement une belle commission pour Kim Holland. Rien de mal, mais ce n’est pas vraiment une « free and sexy lifestyle » si ça n’est pas « free », tout comme Facebook…

Nous attendons impatiemment de voir si Kinkylife.com deviendra un grand succès. Pour l’instant, la seule chose à voir est un panneau “coming soon” de l’hébergeur du domaine, et elle est à la recherche de partenaires commerciaux sur son blog.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site

*